Connectez-vous
AFISO

L’Hôpital Erasme recherche un infirmier-chef de service adjoint (H/F) pour le service de stérilisation centrale

L’Hôpital Erasme recherche un infirmier (H/F) pour le service de stérilisation centrale

La Klinik St Josef (Saint-Vith) engage infirmiers et sages-femmes

Le Centre Hospitalier de Wallonie Picarde de Tournai recherche des Infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires ou infirmières pour les blocs opératoires

Le CHU Ambroise Parée recrute des (H/F) : infirmiers au bloc opératoire (16 salles) et en salle de réveil

La Clinique Saint-Jean recherche un infirmier (m/f) pour la salle de réveil et le plateau préopératoire

La Clinique Saint-Luc (Bouge) recherche (h/f) des infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires bloc op / hospi de jour chirurgical

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles recherche un infirmier instrumentiste (m/f) pour le service de chirurgie cardiaque

La Clinique CHC MontLegia de Liège recherche un (m/f) adjoint à la direction du département des soins infirmiers en charge des services péri-opératoires

Le CHIREC - Site DELTA - recrute un (m/f) infirmier cadre de proximité pour le service de stérilisation

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE










Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)

Ce programme est officiel et sera complété dans les jours à venir après confirmation de certains orateurs. Il pourrait encore évoluer suite aux demandes de certains partenaires commerciaux de présenter des workshops.



13h30 - 15h00 (suite)


Session Environnement et statistiques - Modératrice : Danièle Veckmans

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Le flux laminaire (unidirectionnel) en salle d’opération
Mr Tony Wattrelot - Director - Development manager - HeX Hygiene & Expertise - Tournai

Quelles sont les différence entre vos plafonds soufflants et des flux laminaires. Le flux permet d’améliorer la qualité de l’air de votre environnement, d’atteindre ainsi les qualités particulaire et microbiologique. Or, est-ce vraiment nécessaire ? Avis d’experts et recommandations à ce sujet.
L’utilité d’un flux est conditionnée par votre analyse de risque ; comment et sur quelles bases la réaliser ?
L’efficacité d’un flux est conditionnée par votre comportement et vos pratiques ; dans quelles mesures ?
D’autres paramètres vont également influencer l’efficacité du flux. Cette installation technique nécessite un suivi et une traçabilité de ces performances.
Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Enquête 2016 sur la gestion des blocs opératoires
Mr Emmanuel Jaunart est l’un des fondateurs du Cabinet de Conseil Mielabelo, spécialisé en amélioration de la performance des organisations. Ingénieur civil de formation (1988) et Docteur en Sciences Appliquées (1994), il évolue depuis plus de 15 ans dans le secteur du conseil en management et Lean SixSigma Black Belt (2014), il a fait de l’excellence opérationnelle (Lean management) l’un de ses domaines d’intervention, entre autres, au sein du secteur hospitalier.

En février 2016, Mielabelo a organisé une enquête relative à la gestion des quartiers opératoires au sein des grands hôpitaux en Wallonie et à Bruxelles.
Le secteur de la santé est en plein bouleversement et connaît de nombreuses (nouvelles) contraintes. En particulier, le bloc opératoire représente un point d’attention particulier des directions générales tant par les moyens dédiés, la complexité des interactions mais aussi le potentiel de service aux patients.
À ce stade il n’existait pas de données statistiques qui permettaient de se faire une idée fidèle des différentes problématiques auxquelles sont confrontés les hôpitaux, au niveau de la gestion et de la performance opérationnelle des blocs opératoires.

Notre analyse multi dimensions est basée sur 7 axes différents
  • L’architecture des blocs
  • La culture au sein du quartier opératoire
  • L’organisation et la performance du bloc
  • La programmation
  • La logistique
  • Les activités peropératoires
  • L’utilisation des salles

Cette enquête présente les résultats obtenus auprès d’un panel de 27 hôpitaux en Wallonie et à Bruxelles. La totalité des participants sont des responsables infirmiers de blocs opératoires. Les retours nous ont permis de mettre en évidence des problématiques et des dysfonctionnements qui représentent autant de gisements d’amélioration au sein des blocs pour une meilleure utilisation de l’outil de soins aux patients.

15h00 - 15h30

Pause-santé

15h30 - 17h00


Session Chirurgie cardio-vasculaire - Modératrice : Sophie Baijot

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Place de la thoracoscopie dans la prise en charge des pathologies thoraciques
Dr Youri Sokolow - Directeur de Clinique de Transplantation Pulmonaire, Service de Chirurgie Thoracique et Transplantation Pulmonaire - Hôpital Académique Erasme - 1070 Bruxelles

La chirurgie thoracique vidéoassistée (VATS = Video-Assisted Thoracic Surgery) est apparue dans la fin des années 1990. Les avantages du VATS sont multiples : réduction du traumatisme thoracique, des douleurs post-opératoires et des complications respiratoires. En conséquence, le VATS permet une diminution de la durée de séjour et du coût d’hospitalisation.
Le VATS a d’abord été utilisé dans la prise en charge des pathologies pleurales (épanchements pleuraux, pneumothorax), des pathologies pulmonaires non néoplasiques (biopsie pulmonaires diagnostiques) et des pathologies du médiastin (staging ganglionnaire, chirurgie du thymus). Il a véritablement pris son essor dans les pathologies pulmonaires néoplasiques depuis 5 ans avec la réalisation de lobectomies, voire même de pneumectomies dans le traitement du cancer du poumon. Actuellement la lobectomie par VATS est la technique de référence pour la prise en charge des cancers pulmonaires de petite taille.

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Les endoprothèses
Dr Christophe Van Bellinghen - Service de chirurgie cardiovasculaire et thoracique - Clinique Saint-Luc - Bouge

Depuis les années 1990, une nouvelle technique chirurgicale nous permet de corriger les anévrysmes de l'aorte abdominale par voie endovasculaire. Appelée EVAR (EndoVascular Aortic Reparation), elle s'est développée grâce aux progrès technologiques et s'est répandue à travers le monde. Elle permet par voie endovasculaire d'exclure les anévrysmes et de mettre le patient à l'abri de sa principale complication, la rupture. Celle-ci est catastrophique puisque responsable d'un taux de mortalité proche de 80%. Cette technique, par son aspect mini-invasif, peut être réalisée lors d'une courte hospitalisation, présente un faible taux de mortalité et permet aux patients une reprise rapide de leurs activités...

Session Orthopédie - Modératrice : Danièle Veckmans

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Le Latarjet arthroscopique : mythe ou réalité ?
Dr Etienne Lejeune - Chirurgien orthopédiste - Clinique Saint-Luc - Bouge

L’intervention de Latarjet est une des techniques de stabilisation de l’épaule en cas d’instabilité antéro-inférieure. Les évolutions technologiques permettent actuellement de réaliser cette «vieille» technique entièrement par arthroscopie. Après un bref rappel sémantique et historique, je vous guiderai dans le monde merveilleux du Latarjet arthroscopique, en développant ses avantages et inconvénients et en n'oubliant pas d’y situer votre rôle primordial ! Bienvenus dans le futur !

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
L'arthroscopie de cheville
Dr Walter Penders - Chef de clinique adjoint - Service d'Orthopédie-traumatologie générale, chirurgie du pied - CHU Brugmann (site Horta)

L'arthroscopie de cheville a été longtemps freinée par des limites techniques et des indications restreintes. Ce n'est que depuis quelques années et par la promotion de certains pionniers que l'arthroscopie de cheville a connu un essor en facilitant l'accès d'une articulation serrée et en multipliant les gestes techniques. Nous discuterons de l'installation, des indications et des résultats de cette chirurgie.

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
L'arthroscopie du poignet : installation et approches
Dr Luc Van Overstraeten, MD, PhD (Tournai, Bruxelles)

La chirurgie de la main et du poignet évolue. Comme pour les autres spécialités, le mini-invasif et l’endoscopie ont pris le pas sur les larges abords. L’arthroscopie du poignet arrivée en Europe il y a 25 ans est non seulement une méthode diagnostique spécifique mais permet la réalisation d’une multitude de gestes thérapeutiques. Son approche dynamique précise la documentation de dysfonctionnements mécaniques dans le domaine de l’instabilité du carpe ou apporte des précisions en matière de lésions cartilagineuses. Les traitements envisagés peuvent aller de la résection de kystes arthro-synoviaux ou intra-osseux, à la réinsertion ligamentaire par ancrage (TFCC, Ligament interosseux,…), la cure de pseudarthrose du scaphoïde, la styloïdectomie, l’interposition tissulaire ou prothétique pyrocarbone, l’arthrodèse partielle. L’auteur propose une présentation de l’installation d’une arthroscopie du poignet et de l’exploration radio-carpienne et médiocarpienne d’un poignet normal.

Session Modèles organisationnels de bloc opératoire - Modérateur : Olivier

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Le cockpit, un outil afin d’optimiser la gestion du quartier opératoire aux Cliniques Universitaires Saint-Luc
Mme Carine Hens - Cadre Infirmier du Quartier Opératoire, HospiDay et Stérilisation centrale. (Cliniques Universitaires Saint-Luc, 1200 Bruxelles)
Mr Frédéric Zuccolini - Infirmier-chef de la coordination du Quartier Opératoire. (Cliniques Universitaires Saint-Luc, 1200 Bruxelles)

Le quartier opératoire des Cliniques Universitaires Saint-Luc a subi ces trois dernières années des transformations majeures initiées par le plan stratégique « Saint-Luc 2.Excellence »
• Arrivée de la démarche Lean
• Reconstruction et rénovation des salles d’opération
• Nouvelle gouvernance
• Restructuration de différents métiers de support
• Mise en place de procédures
La transformation au sein d’un Quartier Opératoire est un véritable défi. Un des facteurs clés de notre réussite est la mise en place d’un cockpit. La gestion transversale quotidienne du quartier opératoire est optimalisée et facilitée par la présence de caméras boules dans chaque salle d’opération.
Nous vous présenterons les différentes étapes de la mise en place de cette gestion par cockpit.

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Le pilotage du quartier opératoire - CHU St Pierre, Bruxelles
Mr Rami El Khatib - Infirmier pilote au quartier opératoire - CHU St Pierre - 1000 Bruxelles
Mme Catherine Bosman - Infirmière coordinatrice du quartier opératoire - CHU St Pierre - 1000 Bruxelles

Depuis 5 ans, six infirmiers expérimentés du quartier opératoire assurent quotidiennement, à tour de rôle, la fonction de pilotage.
Ils sont aux commandes du service pour assurer le bon déroulement de l'activité opératoire de la journée. Les pilotes supervisent le programme opératoire dans l'ensemble des 15 salles d'intervention. Ils gèrent l'insertion des urgences, les remplacements durant les pauses, les problèmes techniques et/ou matériels. Ils ont un vue sur l'activité attendue les jours suivants et prennent anticipativement les actions nécessaires pour optimiser la programmation. Ils effectuent la répartition des ressources infirmières dans les différentes salles pour le lendemain. Les pilotes fonctionnent en collaboration étroite avec l'anesthésiste responsable et le chirurgien chef de bloc. Les décisions se prennent en concertation.

Le pilotage est une fonction infirmière à part entière au bloc opératoire. Elle est devenue incontournable pour la fluidité du fonctionnement de notre quartier.

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
L’intergénérationnel, un défi pour l’infirmière chef ?
Mme Audrey Dubois - Infirmière-chef bloc opératoire - Klinik St-Josef - 4780 Saint-Vith. Trésorière AFISO

Chaque génération a des caractéristiques propres. Les managers sont obligés de s’adapter aux changements de mentalité, d’exigence des travailleurs. Ils doivent également gérer les conflits intergénérationnels. Aujourd’hui, l’allongement de la durée de vie professionnelle oblige la cohabitation d’au moins trois générations. Le bloc opératoire, milieu complexe, n’est pas étranger à ce phénomène. Les générations Baby-boomers (1946-1964), X (1965-1980) et Y (1981- 2000) ont des manières de percevoir le travail, les contraintes et le management très différentes. Quelles en sont les raisons fondamentales ? Comment les infirmières chefs perçoivent-elles ce phénomène ? Qu’est-ce que la hiérarchie infirmière peut mettre en place au sein du bloc opératoire pour améliorer l’adhésion des infirmières au projet institutionnel ?

17h00 - 18h30

Visite des stands

19h30 : Diner - conférence

Programme complet du vendredi 18 mars 2016 (suite)
Quels parallèles existent-ils entre le métier de sportif de haut niveau et le métier d'infirmier/ère de bloc opératoire ?

Mr Ermano Fegatilli - Boxeur professionnel et gestionnaire de projets hospitaliers au CHU Brugmann.
Ermano est diplômé d’un master en économie appliquée de HEC-Ulg et a une expérience de 7 ans en gestion de projets hospitaliers. Ermano était également boxeur professionnel (jeune retraité depuis juillet 2015). Il a été champion d’Europe en 2007, 2011 et 2012 et vice-champion d’Europe en 2015. Il a également été multiple champion de Belgique (de 2007 à 2010). Il possède un palmarès de 38 combats professionnels (32 victoires pour 6 défaites). La découverte du métier d’infirmier de bloc opératoire est intervenue lorsqu’Ermano a été chargé d’un projet de centralisation de la stérilisation au CHU Brugmann. Les interactions permanentes avec les trois infirmiers-chefs des quartiers « clients » a permis de mettre en lumière les similitudes de leur métier avec sa « casquette » de sportif.


Mr Rida Hassouan, karateka et infirmier en chef du quartier opératoire du CHU Brugmann, site Brien.
Rida pratique le Karaté depuis l’âge de 12 ans. Il a tout de suite accroché à l’approche artistique de ce sport. Le karaté reste avant tout un ART MARTIAL avec toute une culture. Le karaté ne lui permettait pas et ne permet toujours pas d’avoir des prétentions professionnelles. Il a cependant participé à de nombreuses compétitions régionales et est toujours parvenu à être sur le podium. Il a d’ailleurs eu l’honneur de s’entrainer avec l’équipe d’élite du karaté Belge. Rida est ceinture noire premier Dan (deuxième prévue en 2017) et infirmier en chef du Quartier Opératoire Brien du CHU Brugmann.


« Le sportif va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre ». Cette citation de Pierre de Coubertin prend également tout son sens si nous remplaçons le mot « sportif » par « infirmier/ère de bloc opératoire ». Ce métier si particulier pourrait, en effet, s’appréhender en termes d’exigences équivalentes à celles des sportifs professionnels. La performance, l’endurance, la concentration, la persévérance, la résistance (physique et émotionnelle), le centrage sur l'objectif sont des valeurs communes aux deux professions. C’est ainsi que nous nous interrogerons sur ce que peut apporter la discipline sportive au métier d’infirmier/ère du quartier opératoire.

Programme
Menu
Inscription



Lu 1050 fois