Connectez-vous
AFISO

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)

* Ce programme est officiel et sera complété dans les jours à venir après confirmation de certains orateurs. Il pourrait encore évoluer suite aux demandes de certains partenaires commerciaux de présenter des workshops.
* Les sessions durent une heure et demie, sont reconnues par l'EORNA comme sessions de formation permanente et valent chacune 1,5 CH (crédit d'heure). Un certificat reprenant les différents sujets vous sera remis en fin de journée.



12h15 - 13h45 : Walking Dinner et visite des stands


13h45 - 15h15 : Session parallèle 5 : Anesthésiologie

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)
Picc line: indications, care and best practice
Dr Isabel Estruch. Service d'anesthésiologie - CUB - Erasme - 1070 Bruxelles

PICC line ( Peripheral Inserted Central Catheter). Il s’agit d’un cathéter veineux central introduit via un accès veineux périphérique. Le PICC LINE possède des nombreux avantages par rapport à une voie veineuse centrale: technique d’insertion simple , peu douloureuse, confort de vie pour le patient, risque moins important de complications sérieuses , capacité d’utilisation pour des traitements de longue durée à domicile et coût général moins élevé. Grâce à tous ses avantages , il y a une augmentation de l’utilisation du PICC Line qui fait que de plus en plus de professionnels de la santé vont y être confronté, d’où l’importance de la formation du personnel infirmier à sa gestion. Mais, comme toutes les techniques, celle-ci comporte quand même des risques et des complications . Alors, il est important de connaitre ces complications afin de pouvoir mettre en place les différentes mesures nécessaires pour leur prévention.

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)
Quand la peur fait mal
Docteur Bernard Vanderick. Anesthésie et algologie. Clinique Ste-Anne St-Remi, 1070 Bruxelles

La douleur est un symptôme commun, préoccupant le patient et le monde des soignants. Devenue chronique, elle représente un handicap et un problème de santé publique. Le passage à la chronicité s’accompagne d’une profonde réorganisation de notre homéostasie neurophysiologique. L’analyse des mécanismes à l’oeuvre met en avant la crainte comme facteur déterminant dans le devenir de nos douleurs. L’approche multidisciplinaire tentera d’influer sur le devenir de ces douleurs.

13h45 - 15h15 : Session parallèle 6 : Stérilisation

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)
Règlementation européenne 2017/745 : quelle impact sur la gestion au quotidien des dispositifs médicaux ?
Alain-Michel Even. Infirmier en chef du service de stérilisation - Vivalia (Libramont). Membre du CA, trésorier de l'Aster

Depuis mai 2017, il existe une réglementation (et non une directive) européenne sur les dispositifs médicaux, implantables ou non. Dans cet exposé, nous allons essayer d'apporter des éclaircissements sur ce qui doit être fait, tant au niveau des implants (DIU, traçabilité, enregistrement incident,...) qu'au niveau de l'instrumentation et du marquage CE.
lain-Michel Even est infirmier en chef du service de stérilisation à Libramont (groupe Vivalia), membre du CA et trésorier de l'Aster. Il a travaillé 9 ans en service de chirurgie, puis a une expérience de 9 ans au bloc opératoire essentiellement en orthopédie et comme chef-adjoint. Il est infirmier en chef de stérilisation depuis 2001. Il est formateur dans le cadre de la formation des auxiliaires en stérilisation du matériel médico-chirurgical.

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)
On externalise la stérilisation, comment s’y préparer ?
Isabelle de la Charlerie. Présidente de l’ASTER et infirmière-chef de la stérilisation du CHRN - 5000 Namur

Les craintes du personnel infirmier et des chirurgiens de ne pas avoir assez de matériel ou qu’il ne rentre pas à temps, de ne pas avoir de solution en cas de rupture de l’emballage ou de matériel défectueux sont légitimes. Mais est-ce le seul risque lorsqu’on externalise la stérilisation ? Comment bien se préparer ? Comment prévoir tous les cas de figure ? Que mettre en place pour garantir la qualité de l’instrumentation et la sécurité du patient ?

Isabelle de la Charlerie est présidente de l’ASTER et infirmière-chef de la stérilisation du CHRN. Après 9 ans dans un service de pédiatrie et infirmière au bloc opératoire pendant 5 ans, elle est infirmière-chef en stérilisation depuis 2006. Passionnée par les sciences de la stérilisation et le management, elle a été séduite par l’autonomie de l’infirmière qui exerce en stérilisation où elle a rencontré et rencontre encore chaque jour des gens passionnés et passionnants.

Programme du samedi 21 mars 2020 (2ème partie)
La prise en charge de l'instrumentation au plus près de son utilisation - le meilleur moyen de lutter contre le biofilm
Sandrine Frédéric. Responsable de l'amélioration continue des dispositifs médicaux restérilisables aux Cliniques universitaires Saint-Luc - 1200 Bruxelles

Le biofilm est le premier ennemi des services de stérilisation. Le but permanent du service est de le supprimer le plus rapidement possible afin de se débarrasser des germes en présence. Une prise en charge rapide, à la sortie des blocs opératoires est l'une des armes les plus efficaces dans cette lutte de tous les jours. Plusieurs modèles existent mais un "poste avancé" de la stérilisation dans les blocs opératoires est une piste de solution.

Sandrine Frédéric est infirmière depuis 1997 et a pratiqué dans différents bloc opératoire à Bruxelles et en France. Vers 2002, le virus de stérilisation l'a contaminé et depuis, elle y oeuvre au sein des Cliniques Universitaires Saint-Luc comme infirmière chef. Récemment, elle est devenue une interface entre le bloc opératoire et la stérilisation, afin de développer un partenariat efficace inter-service.

13h45 - 15h15 : Session parallèle 7 : Workshop Möbius

L'impact du planning opératoire et du trajet patient sur la collaboration entre les acteurs du bloc opératoire: Les clefs du succès!
Nicolas Claus, Partner - 20 ans d’expérience en gestion de projet
Benjamin Lelubre, Chef de projet - 10 ans dans les hôpitaux en tant qu’infirmier et par la suite coordinateur de projets
Esther Chevalier, Expert - 10 ans d’expérience au sein de divers blocs opératoire en tant qu’infirmière

Möbius travail avec les équipes de bloc opératoire depuis plusieurs années pour optimiser leur fonctionnement. De par nos missions, nous avons identifié différentes bonnes pratiques à mettre en œuvre au sein des bloc opératoires. Le workshop est l’occasion de reprendre les clefs de succès et de se concentrer sur la gestion du programme opératoire, sa planification ainsi que l'organisation concrète du parcours du patient.
Tout au long de la session, chaque participant aura l’occasion d’aborder les facteurs de succès des 3 thématiques de manière interactive sous la forme de questions-réponses par petit groupe. En tant qu’expert et facilitateur, nous cherchons à la fois à apporter notre expérience, ainsi qu’à favoriser l’échange entre les participants. Cette dynamique est pour nous une force et nous accompagne dans la réalisation de tous nos projets.

15h15 - 15h45 : Pause santé et visite des stands


15h45 - 17h15 : Session plénière 9 : Médecine légale

Primum non nocere: applications médico-légales
Pr. Philippe Boxho - Professeur Ordinaire à l’ULiège. Médecine légale, Déontologie, Criminalistique, Dommage corporel et Expertise médicale. Membre du Conseil National de l’Ordre des médecins. Membre du Conseil Supérieur de la Justice. Membre de la Commission fédérale de Contrôle et d’Evaluation de l’Euthanasie. Membre de l’Académie Royale de Médecine de Belgique

Depuis les années 90, la criminalistique s'est largement développée. De minuscules indices relevés sur les scènes de crime permettent déformais de confondre un auteur. Ces indices sont fragiles et le simple contact avec un corps permet de les faire disparaître. Comment réaliser au mieux l'interaction entre médecine légale et services de secours ?

Clôture du congrès


Accredited by

Gold Sponsor