Connectez-vous
AFISO

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles cherche des infirmiers (m/f) pour le quartier opératoire

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles recherche un infirmier instrumentiste (m/f) pour le service de chirurgie cardiaque

La Clinique Saint-Jean recherche un infirmier (m/f) pour la salle de réveil et le plateau préopératoire

La Clinique CHC MontLegia de Liège recherche un (m/f) adjoint à la direction du département des soins infirmiers en charge des services péri-opératoires

Le CHIREC - Site DELTA - recrute un (m/f) infirmier cadre de proximité pour le service de stérilisation

La Klinik St-Josef de Saint-Vith recrute des infirmiers (m/f) diplômés pour ses salles d'opération, des infirmiers (m/f) diplômés et des sages-femmes (m/f) diplômées

La Clinique Saint-Luc de Bouge recherche un (m/f) infirmier en chef pour le service de stérilisation

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE










UGIB : La gestion de la crise du Covid 19 du point de vue de la profession infirmière; le torrent qui fait déborder l'océan

Bruxelles, le 07 mai 2020. – Deux nouveaux Arrêtés Royaux (AR) ont été publiés au Moniteur Belge ce 4 mai 2020. Le premier concerne la réquisition des professionnels des soins de santé et le second l’exercice de l’art infirmier par des professionnels de soins de santé non qualifié.



Avis aux membres,

Nous, soignants, déplorons la gestion de la politique de santé publique durant cette crise sanitaire inédite, par les différents ministères de la santé et le manque de concertation avec notre profession.
Tous les soignants de première ligne ainsi que les autres partenaires et acteurs de terrain ont été exemplaires dans l’organisation des soins et ont permis d’éviter une catastrophe sanitaire majeure.

Nous vous adressons tous nos remerciements.

Nous déplorons la publication de deux arrêtés royaux ce lundi 04 mai 2020, concernant la réquisition du personnel de soin et la délégation des actes infirmiers à du personnel soignant non qualifié.

Depuis le 15 avril, tous les jeudis, une rencontre avec les associations affiliées dans le cadre de la chambre francophone de l’UGIB (Union Générale des Infirmières de Belgique) permet de débattre de la situation de crise et des problématiques infirmières qui en découlent. L’UGIB a rencontré le cabinet De Block ce lundi 04 mai et publiera un communiqué de presse avant ce jeudi. Nous vous informerons du suivi des démarches de la chambre francophone et de l’UGIB.

L’AFISO soutient l’ensemble de la profession représentée au sein de l’UGIB.
Il est important pour la profession d’être uni pour réaliser des changements applicables à long terme en assurant la sécurité et la prise en charge des patients mais aussi de nos collaborateurs et partenaires de soins.

Nous vous invitons à lire attentivement ces deux AR et à nous faire part de vos remarques que nous transmettrons aux représentants de la chambre francophone.
C’est ensemble et unis que nous pourrons revaloriser notre profession et se faire entendre par les politiques.

Myriam Pietroons
Présidente AFISO

Les associations professionnelles infirmières représentent et défendent les praticiens de l’art infirmier. Depuis 2013, 46 d’entre elles se sont rassemblées au fur et à mesure sous la coupole de l’Union Générale des Infirmiers de Belgique (UGIB) afin d’unir leur voix et de faire entendre les besoins des professionnels.

Se faire entendre, être consulté n’est déjà pas chose aisée en temps normal, alors qu’en est-il en temps de crise ?

Le bilan est simple, nous ne sommes que peu ou pas entendus, nous ne sommes que peu ou pas consultés, nous ne sommes que peu ou pas informés. Et ce, bien que depuis le début de la crise du Covid-19, l’UGIB ainsi que plusieurs associations se soient manifestées, auprès des différentes structures politiques et entités fédérées, en donnant leurs visions et avis constructifs sur la gestion de la crise ainsi que sur les besoins des professionnels qu’ils représentent dans tous les secteurs d’activités (hôpitaux, MR-MRS, soins à domicile …).

Une vague à craindre, et qui sera peut-être la prochaine, est bien celle d’un secteur en souffrance qui s’effondre,


Lu 169 fois