Connectez-vous
AFISO
Congrès AFISO 2024


Un Hôpital Universitaire Bruxellois recherche un Coordinateur freelance/indépendant (h/f) pour le quartier opératoire

Un Hôpital Universitaire Bruxellois recherche un Coordinateur (h/f) quartier opératoire

Un Hôpital Universitaire, situé à Bruxelles, recherche un(e) infirmier(e) en chef(fe) pour la salle de réveil

Le CHC Groupe Santé (Liège) recrute des (m/f) infirmier(e)s instrumentistes en chirurgie abdominale pour ses différents sites

La Clinique CHC Montlegia recrute un(e) infirmièr(e) de bloc opératoire

La Clinique CHC Montlegia recrute un(e) infirmièr(e) de salle de réveil

Les Hôpitaux IRIS Sud recherchent un Infirmier pour le Quartier Opératoire (h/f/x)

L'Institut Jules Bordet recrute un infirmier en chef (h/f/x) pour le quartier opératoire

La Clinique Saint-Luc de Bouge recherche un (f/h/x) infirmier de bloc opératoire

La Clinique Saint-Luc de Bouge recherche un (f/h/x) infirmier de salle de réveil

Vivalia (Arlon – Bastogne – Libramont – Marche) recherche des infirmiers / infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires (M/F) pour ses blocs opératoires

La société Richard Wolf recherche un (H/F) délégué endoscopie humaine pour la région Brabant / Hainaut

La Clinique St-Pierre d'Ottignies recrute une (h/f) infirmière circulante et instrumentiste pour le Quartier opératoire - Neurochirurgie

La Clinique St-Pierre d'Ottignies recrute une (h/f) infirmière circulante et instrumentiste pour le Quartier opératoire - Viscérale

La société Hand4Surgery recherche des instrumentistes indépendants (h/f)


Pour recevoir la newsletter

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE
















Brèves
13/02/2024

Conseil Supérieur de la Sané - Avis 9765 : L’impact potentiel des masques buccaux sur la santé publique et l’environnement en Belgique

À la demande du ministre fédéral de l'environnement, le Conseil Supérieur de la Santé a examiné l'impact sur l'environnement et la santé de l'utilisation des masques buccaux, ce qui lui a permis de tirer les conclusions suivantes :
  • La protection offerte par les masques buccaux lors d'une pandémie l'emporte largement sur les risques potentiels pour la santé d'une utilisation intensive.
  • Le gouvernement devrait exiger des fabricants une plus grande transparence sur la composition chimique et la sécurité de leurs masques.
  • Il est possible de réduire l'impact environnemental de l'utilisation des masques buccaux en investissant à l'avenir dans des masques buccaux en matériau biodégradable ou en envisageant une réévaluation des masques buccaux après leur utilisation.
25/01/2024

Réforme de la profession infirmière, les contres qui mènent les infirmiers à intenter un recours à la Cour constitutionnelle...

Réforme de la profession infirmière, les contres qui mènent les infirmiers à intenter un recours à la Cour constitutionnelle...
Bruxelles, 22 janvier 2024 – L’Union Générale des Infirmiers de Belgique (UGIB) introduit un recours pour une demande d’annulation d’une partie de la loi du 28 juin 2023 modifiant la loi relative à l’exercice des professions de santé, coordonnée le 10 mai 2015. Le 14 juillet 2023, la loi du 28 juin 2023 insérant l’assistant de soins infirmiers (AESI) dans l’échelle des soins entre l’aide-soignant et l’Infirmier responsable de soins généraux (IRSG), a été publié au Moniteur belge (M.B.).
Entretemps, divers arrêtés royaux et projets de Loi ont été proposés pour poursuivre la réforme de l’Art
infirmier dans le sens de cette publication. À la lecture de la Loi et suite aux nouveaux textes de loi qui n’apportent pas de réponses à nos inquiétudes, l’UGIB a entamé une démarche juridique. Le Gouvernement doit clarifier la loi. L’UGIB soutient la fonction d’AESI et demande de rectifier le tir en apportant le cadre de sécurité nécessaire. Ce cadre de sécurité passe par la précision des termes qui, pour nous, restent flous.

Lire la suite dans le fichier ci-joint
25/01/2024

Communiqué de presse – Désaccord sur l’AR du 20 septembre 2023

Communiqué de presse – Désaccord sur l’AR du 20 septembre 2023
Plusieurs associations infirmières de premier plan expriment de vives inquiétudes et sont en désaccord prononcé avec le récent Arrêté Royal du 20 septembre 2023 fixant la liste des prestations techniques de l’art infirmier relative à l’assistant en soins infirmiers, ainsi que leurs conditions d’exercice.
Leur désaccord se justifie par des préoccupations majeures quant à ses implications potentielles sur la qualité des soins de santé et, par extension, sur les droits fondamentaux des patients.

Lire la suite sur le site de la FNIB
21/01/2024

Réforme du métier d'infirmier : à peine validé par le fédéral, l'avant-projet de loi est attaqué à la cour constitutionnelle

Réforme du métier d'infirmier : à peine validé par le fédéral, l'avant-projet de loi est attaqué à la cour constitutionnelle
Article publié sur le site L-Post le samedi 13 janvier 2024
Article rédigé par Philippe Lawson, Journaliste – Rédacteur en chef.

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi 12 janvier un avant-projet de loi visant à réformer le métier d’infirmier pour le rendre plus attractif. L’objectif est de lutter contre la pénurie de soignants. Mais selon nos informations, le texte est attaqué devant la Cour constitutionnelle par plusieurs fédérations d’infirmières et d’infirmiers du pays. Elles demandent l’annulation de certains articles du texte considérant que leur rédaction prête à confusion dans la mesure où ces dispositions créent une nouvelle catégorie de soignants, appelés « infirmiers de base » et que ces derniers ne connaissent pas avec certitude les limites de leurs missions pour éviter que leur responsabilité civile et pénale ne soit engagée. Les auteurs du recours estiment que ces dispositions créent une discrimination des infirmiers de base par rapport à leurs collègues généralistes. Pour eux, le manque de clarté des deux dispositions freinerait l’infirmier de base dans son action, ce qui entraînera une détérioration de la qualité des soins au préjudice des patients. Par conséquent, le texte viole, d’après eux, plusieurs articles de la Constitution (égalité et non-discrimination, garantie de la dignité humaine, etc.). Ils soutiennent aussi que le texte pose un problème de formation, car le futur infirmier de base sera un praticien qui n’aura pas suivi le minimum d’heures de formation théorique et clinique exigé par une directive européenne en matière de santé pour être infirmier généraliste. Ils rappellent que la Belgique fait d’ailleurs l’objet d’une procédure en infraction de la part de la Commission européenne sur le sujet.

Pour lire la suite, cliquez ici !
20/12/2023

Comment améliorer la prise en charge de l’arthrose du genou dans notre pays ?

Pour améliorer la qualité de la prise en charge de l’arthrose du genou dans notre pays, le Centre Fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) a développé une norme de qualité et une série d’indicateurs de qualité – une première dans le domaine de l’orthopédie. Ce projet du KCE n’est toutefois encore qu’un premier pas. En Belgique, la politique de soins et l’évaluation de la qualité relèvent en effet surtout des compétences des entités fédérées. Ce rapport s’adresse donc en première instance aux instituts belges de la qualité et aux prestataires de soins impliqués dans la prise en charge de l’arthrose du genou.

Lire la suite sur le site du KCE
23/11/2023

Le KCE propose de mobiliser les soins médicaux spécialisés de manière optimale en cas de catastrophe ou d’attentat, une nécessité !

Les incidents CBRNe sont des situations d’urgence caractérisées par la libération de substances chimiques (C) ou biologiques (B) ou par une contamination radiologique/nucléaire (RN), parfois par le biais d’une explosion (e). À titre d’exemples, on peut citer un accident dans une entreprise de produits chimiques ou lors du transport de substances dangereuses, une catastrophe nucléaire ou encore un attentat terroriste. Sollicité pour réfléchir aux moyens d’organiser encore mieux l’aide médicale dans ce type de situation, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a consulté de très nombreux acteurs de terrain. Il plaide notamment en faveur du transfert de toutes les victimes grièvement blessées vers des hôpitaux spécialisés disposant d’une expertise CBRNe suffisante (les « hôpitaux CBRNe de Type I »). Les soins aux victimes moins grièvement blessées, eux, pourraient être administrés ou poursuivis dans les autres hôpitaux (dits « de type II »). Sur les lieux de la catastrophe, la mesure la plus importante est de procéder à une décontamination la plus rapide possible, doublée d’une aide médicale. Pour ce faire, il faudrait idéalement renforcer l’expertise médicale spécialisée (p.ex. équipes médicales d’urgence (SMUR CBRNe), conseiller médical en substances dangereuses, etc.) – et son déploiement rapide – sur le terrain.

Lire la suite sur le site du KCE
22/11/2023

Une première greffe de larynx réalisée en France chez une femme de 49 ans

Pour la première fois en France un larynx a été greffé aux Hospices Civils de Lyon en septembre dernier. L’opération d’une durée de 27 heures a nécessité la coordination de plus d’une dizaine de …

Lire la suite ici

09/11/2023

Les consultations menées par des infirmiers, une activité à développer !

Lorsqu’il est question de consultations, la majorité des Belges pensent sans doute spontanément au médecin. Sur le terrain, on voit toutefois que les infirmiers aussi sont de plus en plus amenés à assurer certains types de consultations, en particulier dans des situations complexes où le patient a besoin d’être plus étroitement suivi ou accompagné. Une bonne idée ? Dans d’autres pays où cette approche est déjà plus développée et plus formalisée, l’expérience semble en tout cas concluante, et les publications scientifiques abondent dans le même sens. Sur la base d’une nouvelle étude, le Centre Fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) recommande de poursuivre le développement de ce type d’initiative en Belgique, à condition qu’elles soient soigneusement encadrées par des conventions interprofessionnelles au niveau national et local. Il sera probablement aussi nécessaire d’adapter la législation pour éviter que des règles trop contraignantes ne limitent les infirmiers dans les activités qui s’inscrivent dans le cadre de leurs consultations, tout en s’assurant d’avoir les bonnes compétences au bon endroit.
Lire la suite dans le dossier du KCE