Connectez-vous
AFISO

La Klinik St Josef (Saint-Vith) engage infirmiers et sages-femmes

Le Centre Hospitalier de Wallonie Picarde de Tournai recherche des Infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires ou infirmières pour les blocs opératoires

Le CHU Ambroise Parée recrute des (H/F) : infirmiers au bloc opératoire (16 salles) et en salle de réveil

La Clinique Saint-Jean recherche un infirmier (m/f) pour la salle de réveil et le plateau préopératoire

La Clinique Saint-Luc (Bouge) recherche (h/f) des infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires bloc op / hospi de jour chirurgical

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles recherche un infirmier instrumentiste (m/f) pour le service de chirurgie cardiaque

La Clinique CHC MontLegia de Liège recherche un (m/f) adjoint à la direction du département des soins infirmiers en charge des services péri-opératoires

Le CHIREC - Site DELTA - recrute un (m/f) infirmier cadre de proximité pour le service de stérilisation

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE
















Brèves
14/05/2020

L'AFISO s'associe à l'UGIB pour dénoncer les deux arrêtés royaux scandaleux de Maggie De Block

L'AFISO s'associe à l'UGIB pour dénoncer les deux arrêtés royaux scandaleux de Maggie De Block
Le 5 mai, une vingtaine d'associations profesionnelles infirmières se sont réunies à l'initiative de la chambre francophone de l'UGIB afin d'établir une liste de propositions constructives en réaction aux deux A.R. publiés sur la réquisition du personnel et sur la délégation des actes infirmiers. Voir le communiqué de presse de l'UGIB sur l'interpellation auprès des politiques sur ces points ci-dessus !

24/02/2020

Un bras bionique contrôlé par la pensée, la prothèse de demain

Priscille-Déborah, d’origine française, est une aventurière. Il y a 14 ans, après un accident, elle perd ses jambes et son bras droit. Elle subit de nombreuses opérations et porte ensuite des prothèses de jambes ou encore un genou intelligent. Dernière prothèse en date, un bras bionique, contrôlé par la pensée.

Lire la suite
15/02/2020

L’Union Générale des Infirmier(e)s de Belgique (UGIB) lance un groupe de travail sur « Loi qualité ».

En avril 2019, la Chambre des représentants de Belgique a voté la Loi relative à la qualité des pratiques des soins de santé comprenant des exigences de qualité et de sécurité qui s’appliqueront aux professionnels de soins de santé. Cette Loi dite « Loi qualité » rentrera en vigueur en juillet 2021. L’écriture et la publication de divers arrêtés d’exécutions seront nécessaire pour sa mise en application.

Un groupe de travail UGIB portant sur les trois thèmes (portfolio, registre des pratiques et la commission de contrôle) est organisée dans le but de formuler une proposition sur les éléments concernant la profession infirmière qui devraient être repris dans les arrêtés d’exécutions lors de la mise en application de cette loi.

Par la présente, nous vous invitons à participer au groupe de travail « loi qualité ».

Lire la suite de l'article ici
30/01/2020

Pas assez d'infirmiers dans les hôpitaux belges: pour Maggie De Block, il est essentiel de "repenser fondamentalement" la profession

Investir des moyens supplémentaires de façon structurelle dans le secteur infirmier, comme le préconise le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) dans sa dernière étude, "ne résoudra pas grand chose", a réagi jeudi par communiqué la ministre de la Santé publique Maggie De Block. "Nous devons oser repenser fondamentalement le métier d'infirmier", a-t-elle plaidé.

Selon une nouvelle étude du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), réalisée conjointement avec la KU Leuven et publiée jeudi, les infirmiers qui travaillent dans les hôpitaux belges s'occupent en moyenne de 9,4 patients, alors que l'on admet généralement, à l'échelon international, que la sécurité du patient n'est plus assurée au-delà de huit patients par infirmier.

Lire la suite sur le site d'RTL.be
30/01/2020

Année internationale des infirmiers : il en faut davantage !

Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) et la KU Leuven ont constaté que les infirmiers qui travaillent dans les hôpitaux belges s'occupent en moyenne de 9,4 patients, alors que la norme de sécurité internationalement acceptée est de 8 patients par infirmier maximum. Le KCE préconise donc que des moyens supplémentaires soient investis chaque année, de façon structurelle, et que l’on veille à ce qu'ils soient utilisés efficacement pour réduire le nombre de patients par infirmier dans les services où c’est le plus nécessaire. Les hôpitaux doivent rendre l’environnement de travail attrayant, sûr et agréable pour leur personnel infirmier et les décharger des tâches pour lesquelles ils sont surqualifiés. Ces mesures permettront de diminuer le risque de burn-out et de rendre la profession plus attrayante, avec l’espoir d’attirer (à nouveau) de nouvelles recrues. Un grand défi pour cette année de 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, que l'Organisation mondiale de la santé a proclamée "Année des infirmiers".

Le nombre de patients par infirmier était déjà beaucoup trop élevé il y a 10 ans

La suite sur le site du KCE
30/01/2020

L’OMS décrète l’urgence internationale face au nouveau coronavirus

’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété jeudi que l’épidémie du nouveau coronavirus apparu en Chine, et qui s’est étendue à plusieurs régions du monde, constitue « une urgence de santé publique de portée internationale ».
Lire la suite sur le site du journal "Le Soir" en cliquant ici
17/01/2020

Savez-vous ce qu'est l'Ecmo ? 🤔

Ecmo, cette nouvelle machine qui sauve des vies
Savez-vous ce qu'est l'Ecmo ? 🤔
Il s'agit d'un bloc opératoire mobile révolutionnaire développé pour secourir les victimes d'arrêt cardiaque (plus de 50.000 décès par an). Grâce à cette opération de la dernière chance, 30% des victimes survivent 😲🚑
Sur facebook
16/01/2020

Organisation des maternités en Belgique

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a calculé que, pour pouvoir ramener le coût par accouchement au niveau de celui de maternités plus efficientes, une maternité doit effectuer au moins 557 accouchements par an, sans que cela ne compromette la qualité des soins. En outre, chaque femme (âgée de 15 à 49 ans) de notre pays doit pouvoir rejoindre une maternité en voiture dans un délai sûr. Sur la base de ces critères, efficience, qualité et accessibilité garanties, 17 petites maternités pourraient être fermées. Cette recommandation s'inscrit dans une tendance internationale à l'augmentation de la taille des maternités. L'objectif n'est pas simplement d'économiser de l'argent, mais d'utiliser les ressources du secteur de la santé aussi efficacement que possible, sans affecter la qualité ni l’accessibilité des soins.

Lire la suite sur le site du KCE