Connectez-vous
AFISO
Congrès AFISO 2018 : Toutes les informations


La Clinique Saint-Jean (Bruxelles) recherche un(e) infirmier(e)-chef (m/f) pour le quartier opératoire

L’Hôpital Universitaire Erasme recherche des infirmiers bacheliers (h/f) et/ou spécialisés en salle d’opération

La Clinique Saint-Jean (Bruxelles) recrute un infirmier instrumentiste pour le service de neurochirurgie (m/f)

La Clinique Saint-Jean (Bruxelles) recrute un (m/f) infirmier pour le quartier opératoire

Le CHU Saint-Pierre recherche (h/f) un infirmier chef du Quartier Opératoire Hospitalisation

Le Groupe hospitalier CHIREC recrute des cadres de proximité Quartier Opératoire et des infirmiers pour le quartier opératoire et la salle de réveil

Le département infirmier de l’hôpital Erasme recrute un (m/f) infirmier en chef pour le Quartier Opératoire – Département Viscéral

Le Département des Soins Infirmiers du CHIREC recrute (m/f) un Cadre de Proximité pour le Quartier opératoire de la Clinique Ste Anne St Rémi et des infirmiers pour le Quartier opératoire des différents sites hospitaliers

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)

Consultez le Répertoire AFISO 2017



Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE







L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        



Avec le soutien 2018 de

Derniers tweets AFISO Belgium
AFISO Belgium : Bruxelles - Orthopaedica Belgica 2018 https://t.co/ctKd9iuFp1 https://t.co/I5D5gMJHpm
Vendredi 23 Février - 09:14
AFISO Belgium : Enquête pour le développement de nouveaux symboles d'étiquetage des dispositifs médicaux stériles… https://t.co/HzniZsLgYG
Mardi 13 Février - 09:15
AFISO Belgium : Congrès AFISO 2018 - Visiteurs Expo et stands https://t.co/lv6u9JYqPb https://t.co/kVNFsbPuVY
Jeudi 8 Février - 09:15
AFISO Belgium : Congrès AFISO 2018 - Promotion des employeurs (hôpitaux - intérim) https://t.co/Q8jHPUoIzU https://t.co/29OI0neMF6
Jeudi 8 Février - 09:15








Brèves
20/01/2018

La Clinique Saint-Pierre d'Ottignies présente "Démarche Qualité" sur Youtube

16/01/2018

Les implants imprimés en 3D font des progrès rapides, mais sont-ils aussi sûrs et efficaces ?

L'impression 3D suscite un intérêt croissant dans le secteur médical. Il n’y a cependant, d’après le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), aucune preuve convaincante que les implants imprimés en 3D soient aussi efficaces ou aussi sûrs que des produits « classiques ». Par ailleurs, certains implants, qui ne sont pas remboursés par l'assurance maladie (INAMI) parce que jugés trop chers, ou parce que leur fabricant n'a pas encore apporté de preuve de leur efficacité, peuvent pourtant être utilisés sans restriction par les médecins, et facturés au patient ou à l'hôpital, ce dont le patient n’est pas nécessairement au courant.
Le KCE estime que le placement de nouveaux implants à haut risque imprimés en 3D devrait être limité à certains centres spécialisés jusqu'au moment où leur sécurité et leur valeur ajoutée sera établie. Enfin, pour les dispositifs imprimés en 3D dont la sécurité est avérée, l’INAMI pourrait prévoir un remboursement même si leur valeur ajoutée n'a pas (encore) été démontrée, mais alors au même niveau que celle de l'alternative « classique » déjà existante.

Lire la suite sur le site du KCE
21/12/2017

Avis du Conseil Supérieur de la Santé N° 9396 sur le jeu pathologique

Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil supérieur de la santé de Belgique émet des recommandations sur la prise en charge du jeu pathologique.

Téléchargez les recommandations complètes en cliquant ici.
21/12/2017

Des infirmiers en pratique avancée (Master) peuvent opérer au Royaume-Uni

2 octobre 2017
Au Royaume-Uni, les infirmiers peuvent suivre une formation complémentaire de deux ans pour pouvoir pratiquer des actes chirurgicaux simples en bloc

Le National Health Service anglais (NHS) va pro­mou­voir les "sur­gi­cal care prac­ti­tio­ners" (SCP), ces per­son­nels infir­miers qui pou­vaient déjà opérer sous le contrôle d’un chi­rur­gien, mais en les auto­ri­sant cette fois à deve­nir auto­no­mes et res­pon­sa­bles de leurs actes. Après leur diplôme d’infir­miers en 3 ans, ces pro­fes­sion­nels sui­vent un mas­tère de deux années sup­plé­men­tai­res.

Leur rôle est d’assu­rer toute la prise en charge de l’opéré depuis la consul­ta­tion avant l’hos­pi­ta­li­sa­tion jusqu’à la sur­veillance pos­to­pé­ra­toire, la sortie du malade et les consul­ta­tions de suivi. Ils pla­cent les per­fu­sions, réa­li­sent eux-mêmes l’opé­ra­tion au bloc opé­ra­toire et pres­cri­vent des médi­ca­ments.

Médicalement, la qua­lité des résul­tats obte­nus par les "sur­gi­cal car prac­ti­tio­ners" a été évaluée iden­ti­que à celle des chi­rur­giens. Ce par­tage de com­pé­ten­ces permet de réser­ver aux chi­rur­giens le rôle de déci­sion et d’action dans les cas com­plexes.

Lire la suite sur le site lesEchos.fr
25/11/2017

Le portable a-t-il sa place au bloc opératoire ?

Etats-Unis – Faut-il bannir les téléphones portables et autres tablettes des salles d’opération ? Aux Etats-Unis, la question se pose de plus en plus souvent après que des incidents aient été portés sur la place publique [1-3]. Certains hôpitaux et cliniques mettent en place des règlements concernant l’usage personnel des outils connectés et des sociétés savantes ont récemment mis en garde les praticiens sur le danger à laisser leur addiction à l’Internet envahir le champ professionnel, voire opératoire [4].

Lire la suite sur Medscape
07/11/2017

Nouvelles recommandations de Conseil Supérieur de la Santé sur les infections urinaires

Les infections des voies urinaires (IVU) figurent parmi les infections associées aux soins les plus courantes et représentent environ 18 % de l'ensemble des infections nosocomiales en Belgique. Les cathéters urinaires à demeure chez les patients hospitalisés constituent une source importante d'infections ; ce type d’infections est à l’origine de 20 % de l'ensemble des septicémies en milieu hospitalier. Il s’agit clairement d’une préoccupation de santé publique.

Téléchargez les recommandations complète ci-dessous
26/10/2017

Défibrillateurs à usage du grand public: où les trouve-t-on et qui ose les utiliser ?

En Belgique, chaque année, environ 9000 personnes sont terrassées par un arrêt cardiaque inopiné, dont 17 à 30% dans l’espace public. On assiste ces dernières années à une multiplication des défibrillateurs automatiques externes (DAE) dans les lieux accessibles au public afin de permettre aux témoins de telles situations d’administrer un choc électrique le plus rapidement possible. Mais d’après le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), l’impact de ces appareils sur la mortalité par arrêt cardiaque restera limité dans notre pays, surtout si l’on n’améliore pas simultanément les autres étapes de la chaîne de survie. En cause, principalement, un public peu formé à intervenir et un manque de coordination dans la répartition des appareils existants.

Lire la suite sur le site du KCE
07/10/2017

Première greffe d'une valve cardiaque biologique de nouvelle génération à l'UZ Leuven

La première implantation d'une valve cardiaque biologique de nouvelle génération en Belgique s'est déroulée il y a quelques semaines à l'UZ Leuven, a indiqué mercredi l'hôpital universitaire. Cette valve, étudiée à l'UZ Leuven et à la KU Leuven depuis une décennie, a une durée de vie plus longue que les actuelles.

Lire la suite sur le site de la RTBF