Connectez-vous
AFISO

L’Hôpital Erasme recherche un infirmier-chef de service adjoint (H/F) pour le service de stérilisation centrale

L’Hôpital Erasme recherche un infirmier (H/F) pour le service de stérilisation centrale

La Klinik St Josef (Saint-Vith) engage infirmiers et sages-femmes

Le Centre Hospitalier de Wallonie Picarde de Tournai recherche des Infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires ou infirmières pour les blocs opératoires

Le CHU Ambroise Parée recrute des (H/F) : infirmiers au bloc opératoire (16 salles) et en salle de réveil

La Clinique Saint-Jean recherche un infirmier (m/f) pour la salle de réveil et le plateau préopératoire

La Clinique Saint-Luc (Bouge) recherche (h/f) des infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires bloc op / hospi de jour chirurgical

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles recherche un infirmier instrumentiste (m/f) pour le service de chirurgie cardiaque

La Clinique CHC MontLegia de Liège recherche un (m/f) adjoint à la direction du département des soins infirmiers en charge des services péri-opératoires

Le CHIREC - Site DELTA - recrute un (m/f) infirmier cadre de proximité pour le service de stérilisation

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE










Programme du vendredi 24 mars 2017

Ce programme est donné à titre indicatif et sera complété dans les jours à venir après confirmation de certains orateurs. Il pourrait encore évoluer.



Dès 07h30

Accueil, inscriptions, café, croissants

08h30 - 09h00 - Session générale 1 - Auditoire 400 - modératrice M. Pietroons

S 1.1. Discours d'ouverture du congrès
Mme Myriam Pietroons
Présidente AFISO
Vice-présidente UGIB
Coordinatrice bloc opératoire / chirurgie de jour / stérilisation centrale - Clinique St-Luc - 5004 Bouge


S 1.2. Discours de Mme May Karam
Présidente EORNA - IBODE - APHP - Paris - France

S 1.3. Discours de Mme Christine Robin
Présidente SIGOP/SIDOPS (association suisse des infirmières de salle d'opération)
IRUS des blocs Gynécologie/Obstétrique/Ophtalmologie - Directions des Opérations - Hôpitaux Universitaires de Genève - Suisse


S 1.4. La Commission d’agrément : missions et état des lieux des agréments en soins péri-opératoires
Mme Bénédicte Vos, Infirmière chef de service Hygiène hospitalière - CHU Ambroise Paré - Mons, Secrétaire de la FNIB - Présidente SIZ - Nursing

09h00 - 10h30 : Session 2 "Chirurgie colorectale" - Auditoire 400 - modératrice Danièle Veckmans

S 2.1. La chirurgie endoscopique transanale
Prof Christian Simoens - Hoofd Afdeling Abdominale Heelkunde (UE Brussel)
La mise au point d'un matériel chirurgical spécifique (TEM et TAMIS) a permis le développement assez récent de la chirurgie endoscopique transanale. Ce matériel permet une excellente visualisation d'une part de la lumière rectale et d'autre part, après section du rectum, des structures périrectales.
La chirurgie endoscopique transanale est utilisée dans deux types d'indications: d'une part pour la résection de lésions bénignes (éventuellement de cancers débutants) situées de 5 à 15cm de la marge anale. Cette approche à l'avantage de préserver le rectum et d'éviter ainsi les complications liées à une une chirurgie plus radicale. D'autre part, dans certaine conditions, l'abord endoscopique transanale peut faciliter la dissection distale périrectale lors de la réalisation d'une d'une résection mésorectale totale (TME).


S 2.2. Traitement chirurgical de l’endométriose pelvienne profonde avec atteinte digestive
Dr Pierre-Arnaud Godain - Chef du service de gynécologie - CHC - Liège
Dr Serge Markiewicz, chef de service Chirurgie Abdominale - Les Cliniques Saint Joseph - CHC - Liège
L'endométriose se définit par la présence de tissu endométrial implanté en dehors de l'utérus. C'est une maladie très fréquente puisque qu'elle touche 10% des femmes en âge de reproduction.
Elle est responsable le plus souvent d' une symptomatologie douloureuse pelvienne ayant la caractéristique d'apparaître ou d'être exacerbée pendant les règles. Ces symptômes douloureux sont divers et sont fonction de l'organe atteint (péritoine, utérus, ovaires, rectum, vessie, diaphragme,....)
La caractéristique du centre que nous avons créé (CLE) est de proposer d'emblée une prise en charge compléte et multidisciplinaire de la maladie.
Durant cet exposé nous allons vous faire découvrir une illustration de cette approche multidisciplinaire en vous présentant notre expérience dans la prise en charge des lésions d' endométriose digestive (du diagnostic à la prévention des récidives en passant bien évidemment par l'exérèse chirurgicale).

09h00 - 10h30 : Session 3 "Audit et accréditation" - Auditoire 200 - modératrice Stéphanie Straet

S 3.1. Un audit de bloc, est-ce une plus value pour la qualité des soins et la sécurité des patients ?
Elisabeth Marmet – France

S 3.2. L'accréditation : comment on s'y prépare, éléments facilitateurs et limitants
Mme Evelyne Carels, directrice du département de soins, Mme Véronique Jaques, infirmière en chef des quartiers opératoires - Centre Hospitalier de Mouscron
Nous nous sommes inscrits dans un processus d'accréditation afin de progresser vers une amélioration continue de la qualité et de la sécurité de la prise en charge globale des patients qui ont fait confiance à notre institution. Nous souhaitions également répondre à un maximum de critères de cette accréditation. A posteriori nous pouvons dire que cela nous a permis une remise en question permanente mais aussi l'intégration, au sein de nos équipes, d'une culture de qualité dans l'ensemble des prestations effectuées. Le secret de la réussite de cette accréditation tient sans doute à la mise en place de « chantiers» qui ont permis de cibler des critères transversaux ou de se concentrer, comme pour nous, sur les soins péri-opératoires en intégrant les différents métiers. Ce fut cependant une lourde charge et un chemin sinueux.

S 3.3. La certification : une aventure humaine qui a pris son envol en 2016
Mme Sandra Nowak - Ingénieure qualiticienne - Coordinatrice qualité et sécurité patient - Site de l'Espérance - Quartiers opératoires - CHC de Liège
Une aventure humaine qui démarre en 2006 par la constitution d’une Direction des quartiers opératoires. Différents groupes de travail naissent et réunissent les différents métiers de l’hôpital (médecins, infirmières, logisticiens,…) autour de projets divers comme l’hygiène, la check list … En parallèle, les réunion RMM (réunion Mortalité – Morbidité) – retour d’expérience sont organisées.
Un groupe de travail (Qualité – Efficience) voit alors le jour en 2013 et permet de faire le point sur les différents projets suivis. Le projet de certification y est abordé. De là le projet TakeOff (2014) voit le jour et permet de définir notre mission et nos valeurs afin de souder nos équipes, consolider nos acquis et s’engager vers la certification du bloc opératoire (2016).

09h00 - 10h30 : Session 4 "Fast-Track" - Auditoire 100 - modératrice Sophie Baijot

S 4.1. Rapid Recovery
Dr Benoit Bingen, chirurgien orthopédiste - Clinique Saint-Luc - 5004 Bouge
Depuis plusieurs années, les changements sociétaires imposent un retour plus rapide à la vie active. La demande croissante des patients et la pression des assurances santé demandent une récupération de plus en plus courte.
Grâce aux améliorations des techniques chirurgicales et à une amélioration de la prise en charge post-anesthésiologique, la durée d'hospitalisation et l'impact d'une chirurgie se sont sensiblement améliorés ces dernières années.
La RAAC est un "nouveau" concept permettant de rencontrer ces attentes....

S 4.2. Le fast track en chirurgie bariatrique
Mme Françoise Delsa, cadre infirmier de bloc opératoire - ULB Hôpital Erasme - 1070 Bruxelles

S 4.3. Les fumées chirurgicales
Dr Veerle D’Hondt, résidente dans le service de chirurgie plastique et réparatrice - ULB Hôpital Erasme - 1070 Bruxelles

10h30 - 11h00 :

Pause santé & visite de stands

11h00 - 12h00 : Session générale 5 - Auditoire 400 - modérateur Olivier Willième

S 5.1. Vingt-cinq ans d’évolution en chirurgie colorectale: pas de progrès sans inter-métier centré sur le patient
Prof. Alex Kartheuser, MD, MSc, PhD, Colorectal Surgery, University Hospital St-Luc - 10, Avenue Hippocrate - B-1200 Brussels, Belgium.

12h00 - 12h30 : Assemblée générale AFISO - Auditoire 400

1. Rapport de l’année 2016.
2. Rapport du trésorier.
3. Décharge aux administrateurs.
4. Présentation du budget 2017.
5. Présentation des candidats aux élections d'administrateur
6. Divers.

11h00 - 12h30 : Workshop King - Salle "Paquebot" - modératrice Martine Hainaut

W 1. Ultra : le futur emballage de vos dispositifs médicaux (exposé, démonstration et exercices pratiques)
Mr Max Baruch - Sales Director Hospital - Amcor Flexibles - France
Présentation d'un emballage de stérilisation innovant. Sa grande résistance permet de remplacer le pliage et les conteneurs pour emballer les paniers d'instruments et tous autres DM lourds ou contendants. Il est le premier emballage qui permet la visibilité du contenu avant l'ouverture au bloc, il réduit fortement les déchets en salle et surtout il vous permet la qualification de la fermeture selon la 11 607 partie 2. Nous aurons plaisir de vous faire découvrir ce produit et son concept !

12h00 - 13h30 :

Walking Dinner & visite de stands

13h30 - 15h00 : Session 6 "Anesthésie" - Auditoire 400 - modératrice Audrey Dubois

S 6.1. Altérations cognitives postopératoires : patient, chirurgie, anesthésie ou mythe ?
Dr Céline Boudart – Dernière année de formation en Anesthésie-Réanimation – ULB Erasme – 1070 Bruxelles
“Ma maman n’est plus la même depuis l’opération, elle est désorientée. Cela va-t-il passer ? Vais-je avoir des troubles de la mémoire après l’anesthésie ? J’ai des difficultés à me concentrer depuis l’opération, est-ce normal ? Je préfère la piqûre dans le dos pour ne pas avoir de problèmes de mémoire après l’opération ! Est-ce justifié ?” Autant de questions que se posent, à juste titre, nos patients.
Le vieillissement de notre population et les progrès des techniques anesthésiques et chirurgicales offrent aujourd’hui l’opportunité de prendre en charge un nombre croissant de malades fragiles. Chez le sujet âgé, l’altération du statut cognitif est la complication postopératoire la plus redoutée et la plus fréquente. Mais à quoi est-elle due ? A l’état général du patient ? A la chirurgie ? A l’anesthésie ? Un mythe ?

S 6.2. Prévention de l’hyperalgésie et de la douleur chronique postopératoire (DCPO) : la nutrition a-t-elle un sens ?
Dr LOUIS Frédéric - Anesthésiste/Algologue - Conseils nutritionnels en douleur - CHC Clinique Ste Elisabeth - 4802 Heusy
Nos connaissances de le biochimie et de la physiologie de la douleur tant aiguë que chronique évoluent sans cesse. C’est ainsi que nous avons découvert l’importance d’une réponse inflammatoire exagérée dans la genèse de l’hyperalgésie et de la douleur chronique postopératoire. Prévenir cette inflammation parait donc une évidence.
Dans ce contexte, la médecine nutritionnelle peut apporter une aide judicieuse pour amplifier nos approches antalgiques habituelles qu’elles soient médicamenteuses ou techniques. J’y aborderai ainsi la prévention nutritionnelle de l’inflammation ainsi que la prévention de l’hyperalgésie via la théorie du Pr Simonnet par modulation du récepteur NMDA.
Cette médecine fonctionnelle et nutritionnelle devrait donc être une Médecine de Première Intention… préventive et thérapeutique !

S 6.3. L'infirmier en anesthésie : quelle fonction au sein du bloc opératoire ?
Mr Jacques Moyaux - Infirmier-Inspecteur, Service d'agrément des Hôpitaux, MSP,IHP, Direction des Soins Hospitaliers, DGO5 SPW

13h30 - 15h00 : Session 7 "Co-développement" - Auditoire 200 - modératrice Myriam Pietroons

S 7.1. Le co-développement et la gestion des risques au bloc opératoire (exposé et atelier)
Mme Sonia Bonkowski - Fondatrice-directrice, à IBCE Institut Belge du Changement par Emergence à Bruxelles

13h30 - 15h00 : Session 8 "Missions et soins à l'étranger" - Auditoire 100 - modérateur Stéphane Couture

S 8.1. Solidarité Santé et Développement (SSD) - Expérience togolaise
Dr Philippe Bettendorf, chirurgien cardiovasculaire
Mme Martine Hainaut, infirmière de bloc opératoire, retraitée

L’association a pour but de fournir toute assistance de nature médicale, sanitaire, d’éducation à la santé ou de gestion de structures de soins ou d’enseignement en soins infirmiers et paramédicaux à la population de pays de l’Afrique. Nous agissons sur base d’un volontariat exclusif avec une économie de moyens tout en ayant la vision la plus globale possible des problèmes, en privilégiant les actions de fond et le transfert de connaissances par l’envoi d’experts.
Depuis plus de 5 années, SSD est présent au TOGO, principalement au Centre Hospitalier Régional de Sokodé. Nous avons encadré 5 ateliers de formation pédagogique à l'attention des enseignants des écoles d'infirmiers et de sages-femmes ; construit un village et réhabilité un ancien village des accompagnants.
Nous avons veillé à l’aménagement d’un bloc opératoire et nous construisons actuellement une aile d’hospitalisation de 30 lits. SSD a conduit 7 campagnes chirurgicales de réparations de fistules obstétricales au CHR de Sokodé d’octobre 2012 à novembre 2016 : 219 femmes opérées. Taux de réussite de 85%.

S 8.2. Technique du Lavage Manuel Méthodique et Systématique du Site Opératoire au Bénin
Mr Blaise Kovohouandé, infirmier au Centre Hospitalier Universitaire de Zone Suru-Léré de Cotonou (bloc opératoire) - Bénin
Définition de quelques concepts ; quelques statistiques mondiales des Infections Nosocomiales (IN); Anatomie pathologie des IN en Salle d’opération (SO) ; (schémas); Facteurs favorisant les IN en salle d’opération; principaux germes responsables.
Signes cliniques ; modes de transmission : le plus souvent, le germe qui cause l’infection se trouve SUR la peau de l'opéré. La contamination peut se faire à 2 niveaux en SO: Au niveau du site opératoire et à distance du site opératoire
Moyens de prévention : en pré, per, post opératoire
Prise en charge des Infections Nosocomiales au bloc opératoire
Les quatre étapes de la préparation du site opératoire en salle d’opération selon la Technique du Lavage Manuel Méthodique et Systématique du Site Opératoire : DETERSION, RINÇAGE, SECHAGE, BADIGEONNAGE (manuellement)
Avantages du film: très pratique, très efficace, permet d’optimiser le personnel, adapté à toutes les interventions (à commenter).

13h30 - 15h00 : Workshop 3M - Salle "Paquebot" - modératrice Françoise Delsa

W 2. Value-based procurement : nouvelle approche d’achat pour les soins centrés sur la valeur
Mme D. Gilsoul, PhD, Scientific Business Manager Infection, Prevention Division West Europe - 3M

15h00 - 15h30 :

Pause santé & visite de stands

15h30 - 16h00 : Session 9 "Stérilisation" - Auditoire 400 - modératrice Christine Willems

S 9.1. Evolution des services de stérilisation, les blocs opératoire sont-ils prêts au changement ?
Mme Isabelle Delacharlerie, présidente ASTER, infirmière chef stérilisation - CHR de Namur - 5000 Namur
Les études et enquêtes sur la conservation de l’état stérile des dispositifs médicaux restérilisables, les inspections de l’AFMPS dans les blocs opératoires et les stérilisations, la révision des recommandations du CSS, la création des réseaux de soins voulue par la ministre de la santé annoncent des changements importants dans les stérilisations hospitalières. Quel sera l’impact sur les blocs opératoires ? Quelles relations voulons-nous entre infirmiers de bloc opératoire et de stérilisation ? Les infirmiers seront-ils les acteurs du changement ?

16h00 - 17h00 : Session 10 "Qualité et appartenance" - Auditoire 400 - modératrice Christine Willems

S 10.1. Le dessous des cartes au bloc opératoire
Mme Marie-Christine Pouchelle, Directeur de recherches au CNRS, Centre Edgar Morin, Institut Interdisciplinaire d'Anthropologie du Contemporain - 75009 Paris - France
On peut dire que si le côté face du bloc c’est l’aspect technique, le côté pile c’est l’émotion, l’imaginaire, la dynamique de groupe, les relations humaines entre professionnels.
Le côté face, l’aspect technique, ne jouerait-il pas aussi parfois le rôle d’une façade ? Une façade, c’est-à-dire un alibi pour éviter alors de prendre en compte ce facteur humain, dimension pourtant majeure du fonctionnement du bloc.
L’ethnologue partira des observations qu’elle a menées sur le terrain depuis 1992. Elle mettra en perspective la manière dont les relations de pouvoir structurent la vie du bloc. Sera posée la question de l’existence et de la persistance (ou non ?) d’une culture chirurgicale d’origine fortement masculine, caractérisée par un rapport particulier au temps et à l’héroïsme individuel.
Cette culture chirurgicale est aujourd’hui en proie à une crise identitaire. Nous sommes dans une période de mutation qui fait remonter à la surface le dessous des cartes. Cela amène à recomposer les modes d’interaction entre les différentes sortes de professionnels qui travaillent au bloc, de l’agent hospitalier au coordinateur des actes opératoires.

17h00

Clôture du congrès
Résultat des élections


Lu 1651 fois