Connectez-vous
AFISO

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles cherche des infirmiers (m/f) pour le quartier opératoire

La Clinique Saint-Jean à Bruxelles recherche un infirmier instrumentiste (m/f) pour le service de chirurgie cardiaque

La Clinique Saint-Jean recherche un infirmier (m/f) pour la salle de réveil et le plateau préopératoire

La Clinique CHC MontLegia de Liège recherche un (m/f) adjoint à la direction du département des soins infirmiers en charge des services péri-opératoires

Le CHIREC - Site DELTA - recrute un (m/f) infirmier cadre de proximité pour le service de stérilisation

La Klinik St-Josef de Saint-Vith recrute des infirmiers (m/f) diplômés pour ses salles d'opération, des infirmiers (m/f) diplômés et des sages-femmes (m/f) diplômées

La Clinique Saint-Luc de Bouge recherche un (m/f) infirmier en chef pour le service de stérilisation

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


Pour recevoir la newsletter


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE










L’Union Générale des Infirmier(e)s de Belgique (UGIB) lance un groupe de travail « attractivité de la profession infirmière en 2020 ».

Etat des lieux : fin 2019, l'UGIB a constaté avec regret qu'au cours de la précédente législature, aucun progrès n'avait été réalisé en ce qui concerne l'attractivité de la profession d'infirmier.



Le bilan est :

Il y a un manque d’effectif infirmier sur le terrain malgré un nombre d’infirmiers diplômés en suffisance. Peu d’infirmiers souhaitent continuer à travailler dans les conditions actuelles (soins de plus en plus lourds et complexes, durée de séjour réduite qui augmente le turn-over des patients et la charge de travail, des infirmiers qui deviennent des administratifs et ne sont plus au chevet du patient, formation allongée de 3 à 4 ans sans reconnaissance de la réflexivité infirmière ni de revalorisation salariale, …).

En avril 2019, lors de la présentation de son Mémorandum, l’UGIB a interpellé les politiques sur les conditions de travail difficiles des infirmiers et aides-soignants et les a interrogés sur leurs intentions quant au devenir de la profession. En juin 2019, des mouvements de grève et d’actions des « Blouses Blanches » dans les secteurs hospitaliers sont venu confirmer ce que l’UGIB avait dénoncé lors de cette journée ; la souffrance et le malaise de plus en plus grand de la profession infirmière.

Après les élections de mai 2019, l’UGIB a, à nouveau, informé les politiques et a attiré leur attention sur les besoins de la profession. Diverses rencontres avec les politiques nous ont permis d’expliquer la situation complexe dans laquelle se trouve notre profession aujourd’hui. La profession infirmière a été entendue et une proposition de résolution a été déposée en octobre 2019 auprès de la chambre des représentants. Quatre propositions ont été soumises par différents partis politiques afin de dégager un budget substantiel pour répondre aux demandes du terrain - «Fonds Blouses Blanches». Cela a été approuvé en novembre 2019.
Nos efforts ont porté leurs fruits. 67 millions ont été débloqués fin 2019 pour soutenir la profession infirmière via un Fonds d’urgence « Fonds de Blouses Blanches ». Un engagement moral a été pris par les parlementaires pour octroyer un fonds de 400 millions d‘euro que nous espérons structurel à partir de l’année 2020.

La résolution d’octobre visant à soutenir la profession infirmière afin de garantir son attractivité et d’assurer des soins de qualité aux patients faisait également référence à une nécessité de réflexion globale sur la profession infirmière et sur leurs conditions de travail afin que le métier puisse être (re)valorisé et rendu à nouveau attrayant.

La réflexion sur les conditions de travail et l’attractivité de la profession ne peut se faire sans les infirmiers. L’UGIB met en place un groupe de travail pour se pencher sur l’attractivité de la profession infirmière.

Quelles mesures concrètes sont nécessaires pour attirer les jeunes vers la profession infirmière et les maintenir dans la pratique tout au long de leur carrière ? Comment atteindre des soins de santé de haute qualité, une qualité de vie au travail et un équilibre vie professionnel / vie privée satisfaisant ? Ces questions se posent aussi bien pour les infirmiers dans le secteur hospitalier, les soins à domicile, les MR-MRS, la médecine du travail et que dans les autres secteurs extrahospitaliers.

Par la présente, nous vous invitons à participer au groupe de travail « attractivité de la profession infirmière en 2020 ».

Informations

La participation au groupe de travail de l’AUVB-UGIB-AKVB est effectuée à titre bénévole. Les déplacements sont pris en charge. Le cas échéant un catering est prévu lors des réunions. Les mandataires s’engagent à participer activement (présence, écriture de texte, recherche) au groupe de travail. Le groupe de travail choisira parmi les participants un président et un vice-président pour orchestrer les réunions et le travail effectué au sein du groupe de travail. Le nombre de réunions n’est pas encore fixé et est à déterminer avec le groupe.

Si vous souhaitez faire partie de ce groupe de travail, merci de nous envoyer un mail de confirmation à info@ugib.be

La première réunion est fixée au mercredi 12 février 2020 à 18h30 dans les locaux de l’AUVB-UGIB-AKVB - bâtiment REGUS, PEGASUSLAAN 5 – 1831 DIEGEM (Brussels Airport).

Une invitation sera envoyée aux personnes ayant manifesté leur souhait de participer à ce groupe de travail.

Cordialement
Deniz Avcioglu & Wouter Decat
Coordinatrice & Coordinator

Lu 154 fois