Connectez-vous
AFISO
AFISO

Congrès AFISO 2024


La Clinique CHC Montlégia recherche un (m/f) infirmier en chef pour le service de radiologie et cardiologie interventionnelle

Randstad Interim recherche des (h/f) infimiers de bloc opératoire pour la région de Verviers/Heusy, la région de Namur, la région de Liège et la région de Huy

Depuis 2008 Surgical-help recrute des infirmier(e)s instrumentistes et/ou assistant(e)s opératoires, circulant(e)s et réveil; sous le statut d’indépendant (complémentaire)

MVH Nurse Support recrute des infirmier/es circulant/es et/ou instrumentistes indépendant/es complémentaires

Un Hôpital Universitaire Bruxellois recherche un Coordinateur freelance/indépendant (h/f) pour le quartier opératoire

Un hôpital Universitaire de renommée sur la région de Namur recherche un infirmier en chef pour son service des urgences (m/f)

Un Hôpital Universitaire Bruxellois recherche un Coordinateur (h/f) quartier opératoire

Un Hôpital Universitaire, situé à Bruxelles, recherche un(e) infirmier(e) en chef(fe) pour la salle de réveil

La Clinique Saint-Luc de Bouge recherche un (f/h/x) infirmier de salle de réveil

Vivalia (Arlon – Bastogne – Libramont – Marche) recherche des infirmiers / infirmiers spécialisés en soins péri-opératoires (M/F) pour ses blocs opératoires

La Clinique St-Pierre d'Ottignies recrute une (h/f) infirmière circulante et instrumentiste pour le Quartier opératoire - Neurochirurgie

La Clinique St-Pierre d'Ottignies recrute une (h/f) infirmière circulante et instrumentiste pour le Quartier opératoire - Viscérale

La société Hand4Surgery recherche des instrumentistes indépendants (h/f)


Pour recevoir la newsletter

Une assurance professionnelle avantageuse pour les membres (plus de 50 % de réduction)


LIEN DIRECT VERS LE SITE DE L'EORNA



RECHERCHE









Enquête nationale: "vers un bloc opératoire plus vert: opinions des professionels"



Dans le cadre d'une enquête nationale "Vers un bloc opératoire plus vert : opinions des professionnels" sous la coordination du Dr Swinnen (AZ Sint-Blasius), il nous a été demandé de vous transmettre l'information ci-dessous et ses pièces jointes.

Les soins de santé sont en partie responsables d'une importante production de déchets. Dans ce secteur, les bloc opératoires génèrent jusqu'à 20 % des déchets d'un hôpital. Si nous collectons tous nos déchets à la maison, cela semble moins évident dans nos hôpitaux. Par le biais d'une enquête nationale dans tous les blocs opératoires belges, nous avons voulu connaître les opinions des professionnels du bloc opératoire : aimeraient-ils trier et collecter davantage de déchets, qu'est-ce qui est déjà trié et quels sont les obstacles à une collecte plus importante et de meilleure qualité ?

Les réponses de 673 professionnels du bloc opératoire ont été analysées. L'analyse a porté sur le groupe professionnel auquel ils appartenaient, leur expérience au bloc opératoire, la région belge dans laquelle ils travaillent et la taille de l'hôpital dans lequel ils travaillent. Ces données seront utilisées ultérieurement pour des analyses de sous-groupes dans le cadre d'un article destiné à une revue scientifique.

Les résultats confirment ce que l'on soupçonnait : de nombreux déchets sont triés et collectés à domicile, mais seulement dans une mesure limitée dans les hôpitaux. Pourtant, de nombreux professionnels du bloc opératoire ont l'ambition de faire mieux. Les déchets médicaux à haut risque sont triés à peu près partout et par tout le monde. Pour les autres catégories, c'est beaucoup moins le cas. Il existe certainement des opportunités d'amélioration. Le principal obstacle à une collecte plus importante et de meilleure qualité semble être le manque de poubelles adaptées, en plus du temps et de l'espace.

Lu 66 fois